Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Don en ligne

galet Communiqué final de l’Assemblée plénière de printemps des évêques de France

Du 15 au 18 mars 2016, comme à chaque printemps, les évêques de France se retrouvent quelques jours entre eux, pour une session de travail et de réflexion commune. Le père François Reynard était présent pour représenter le diocèse de Saint-Etienne.
En marge des travaux de l’Assemblée, l’actualité médiatique s’est fortement concentrée sur les questions liées à la pédophilie, interrogeant l’attitude de l’Église face à ce drame.

Assemblee plénière de mars 2016 – communique final

Ce vendredi 18 mars 2016 se sont achevés les travaux de l’Assemblée plénière de la Conférence des évêques de France (CEF) réunie depuis le mardi 15 mars à Lourdes. Cette assemblée, tenue à huis clos a permis aux évêques d’approfondir ensemble des sujets marquants pour l’Église en France.

Les évêques se sont retrouvés en carrefours autour de différentes questions que posent les prêtres venus d’autres pays et exerçant leur ministère dans les diocèses.

A l’issue de ces travaux, l’Assemblée a voté le principe d’établir une charte, partagée par l’ensemble des diocèses, sur l’accueil et l’accompagnement des prêtres venus d’autres pays.

Une part importante de cette session (3 séquences) a été réservée à la question du dialogue avec les musulmans.

Réunis en forums, les évêques ont pu échanger sur les sujets suivants : l’école catholique et l’Islam ; la formation chrétienne dans une société où l’Islam est présent ; la place des communautés religieuses dans notre société et particulièrement la place de l’Église ; la vie chrétienne dans un monde sécularisé et pluraliste ; le Service diocésain pour les relations avec les musulmans. Ils ont rappelé l’importance du dialogue tout en soulignant les complexités éventuelles.

Une séquence a été consacrée aux réseaux sociaux et à leurs enjeux pour le ministère épiscopal.

Le frère Eric Salobir, o.p., a éclairé les évêques sur les défis et les opportunités d’une présence épiscopale sur ces réseaux. En marge de cette conférence, trente évêques ont assisté à un temps de formation sur Twitter.

Un autre temps de cette Assemblée a permis aux évêques de travailler sur les églises, « Un nouvel enjeu pastoral ».

Au sein de forums, ils ont échangé sur les thèmes suivants : l’aspect culturel de l’utilisation des églises ; la dimension liturgique ; les questions liées à la désaffectation ; la relation entre patrimoine et dimension spirituelle.

Les évêques ont adressé unmessage aux Chrétiens d’Orient : « Avec nos frères Chrétiens d’Orient, nous redisons l’urgence d’agir ».

PDF - 238.1 ko
Message aux chrétiens d’Orient des évêques de France

Enfin, les évêques ont vécu une démarche jubilaire dans le cadre de l’Année de la Miséricorde. Dans les sanctuaires de Lourdes, ils ont notamment franchi ensemble la Porte de la Miséricorde.

En marge des travaux de l’Assemblée, l’actualité médiatique s’est fortement concentrée sur les questions liées à la pédophilie, interrogeant l’attitude de l’Église face à ce drame.

Ce fut l’occasion de rappels vigoureux de la part des évêques. Ils ont réaffirmé que leur première préoccupation est bien l’écoute et l’accompagnement des victimes, la souffrance ne connaissant pas de prescription. Ils ont rappelé les efforts importants entrepris depuis 15 ans pour lutter contre la pédophilie au sein de l’Église de France. Conscients de la vigilance à exercer quelles que soient les circonstances, ils ont décidé de travailler précisément les questions nouvelles qui se posent à eux dès la prochaine séance du Conseil permanent en avril. Ils engageront ce travail en lien avec la « cellule de veille sur la pédophilie » dont la composition sera enrichie de nouvelles compétences.

Par ailleurs, la CEF confirme la parution prochaine d’une nouvelle édition de la brochure « Lutter contre la pédophilie » ainsi que de fiches pratiques à destination des évêques, issues des réflexions menées lors des Assemblées plénières de 2015.


Discours d’ouverture par Mgr Georges PONTIER archevêque de Marseille, président de la Conférence des évêques de France

Cette assemblée plénière a été inaugurée par le discours d’ouverture de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France, le mardi 15 mars à 8h50 retransmis en direct sur KTO.

Nous sommes entrés dimanche dans la quinzaine de la Passion. La semaine sainte est toute proche. L’Eglise va faire mémoire de la passion, de la mort, de la résurrection du Christ. C’est le sommet de l’année liturgique, le sommet de la vie du Christ : Il célèbre la Pâque avec ses disciples, Il leur lave les pieds en exemple de l’amour qui doit animer les vies humaines. Il leur partage sa prière. Du haut de la croix, Il implore le pardon pour l’humanité ; Il donne sa vie pour cela ; Il s’abandonne dans les bras du Père. Le troisième jour, Il apparaît ressuscité, vainqueur de la mort et du péché. Voilà où se fonde l’espérance chrétienne : nous sommes faits pour Dieu et nous allons en Lui.

Le Jubilé de la miséricorde, les catéchumènes et les chrétiens persécutés En cette année du Jubilé de la miséricorde, nous rendons grâce pour ce Dieu « lent à la colère et plein d’amour ». « Tout en Lui parle de miséricorde. Rien en Lui ne manque de compassion », écrit le pape François dans la bulle d’indiction de ce jubilé (n°8). Et il ajoute encore : « L’Eglise a pour mission d’annoncer la miséricorde de Dieu, cœur battant de l’Evangile, qu’elle doit faire parvenir au cœur et à l’esprit de tous. » (n°12) Dans nos différents diocèses, l’ouverture de la Porte de la Miséricorde a été célébrée en présence de nombreux fidèles. Nous nous en réjouissons et y voyons le désir que cette Année Sainte soit pour nos Eglises particulières « un moment extraordinaire de grâce et de renouveau spirituel. » (n°3) Dans la prochaine nuit de Pâques nous témoignerons de cette miséricorde auprès des trois mille adultes qui vont être baptisés. Ils ont reconnu dans le Christ « le visage de la miséricorde du Père ». Ils se sont reconnus aimés de Dieu. Ils ont entre 18 et 80 ans, principalement de 25 à 40 ans. Ils sont de toutes classes sociales, de toutes origines. Cette rencontre du Christ a changé leur vie. Ils savent qu’ils ne sont pas seuls. Leur découverte de la miséricorde de Dieu a réjoui leur cœur, éclairé leur recherche, apaisé leurs rancœurs, orienté leurs chemins de vie souvent sinueux, parfois douloureux. Les voilà conscients d’être fils et filles de Dieu, appelés à vivre un amour fraternel universel. Ils ne s’évadent pas de leur condition humaine. Ils se sentent responsables du témoignage de l’amour de Dieu révélé en Christ ainsi que de l’engagement dans l’avènement d’un monde plus fraternel et plus juste. Ils apportent leur pierre au dynamisme de la vie des communautés chrétiennes qui se laisseront renouveler par la rencontre du Christ Ressuscité en cette nuit de Pâques.

Mardi 15 mars à 8h50

Lire la suite





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 21.03.2016 08:35 - Mis à jour le : 21.03.2016 09:19