Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet Cinéma et spiritualité au Festival de Cannes 2011

La 64ème édition du festival de Cannes s’est achevée dimanche 22 mai 2011 en soirée, avec la cérémonie de clôture. Le jury présidé par Robert de Niro a révélé les grands gagnants dont la palme d’or à "The tree of life". A noter que des films humanistes et spirituels ont été remarqués lors de cette édition 2011.

Festival de Cannes du 16 au 22 mai 2011

Palme d’or :
JPEG - 25.9 ko
L\’arbre de vie

- "The tree of life" de Terrence Malick. Le cinquième film du réalisateur sur la genèse de l’humanité avait été particulièrement salué par la critique lors de sa présentation. Risqué, transcendant les codes du cinéma, cet Arbre de la Vie avec Brad Pitt et Sean Penn est en salle depuis quelques jours.

Grand prix du jury :
- Ex-æquo "Le gamin au vélo" de Luc et Jean-Pierre Dardenne.L’histoire d’un enfant qui va tout faire pour retrouver un père qui ne veut pas de lui. Le film est sorti en salles le 18 mai 2011. Et "Once Upon a Time in Anatolia", du réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan.

Ces deux films sont actuellement en salle.

Une film humaniste

- Un autre film au caractère humaniste et spirituel a également été bien reçu comme "Habenus Papam" de Nanni Moretti.

Jury oecuménique

- Le Jury oecuménique 2011 a attribué son Prix au film "This must be the place" de Paolo Sorrentino.

Ces deux films sortiront à la rentrée.

(Voir l’article détaillé sur la croix jeudi 19 mai 2011)

Le Jury oecuménique 2011 attribue son Prix au film :

JPEG - 6.1 ko

"This must be the place" de Paolo Sorrentino

A travers Cheyenne, rockstar déchue et douloureuse, Paolo SORRENTINO donne à suivre le voyage intérieur et l’odyssée d’un homme à la recherche de ses racines juives, de la maturité, de la réconciliation et de l’espérance. Drame classique d’une grande richesse et d’une esthétique recherchée, le film ouvre avec grâce des pistes de réflexion graves et profondes.

Et deux Mentions spéciales aux films :

- "Le Havre" de Aki Kaurismäkib : Une ode à l’espérance, à la solidarité, à la fraternité : par une réalisation très élaborée, Aki KAURISMÄKI nous fait entrer dans un monde qu’il transfigure par la magie des couleurs, l’humour des dialogues, l’humanité des personnages – « le sermon sur la montagne » en filigrane.

- "Et maintenant on va où ?" de Nadine Labaki : Les habitantes d’un petit village isolé sont prêtes à tout pour préserver la paix entre les deux communautés qui y cohabitent. Avec beaucoup de finesse et de tact, Nadine LABAKI réussit une fable poétique en équilibre délicat entre comédie et tragédie, suscitant une émotion tournée vers l’espoir.

La spiritualité s’affiche avec bienveillance sur les écrans

Un an après le succès du film « Des hommes et des dieux », une nouvelle manière de parler de religion s’impose au cinéma. Mercredi 18 ma 2011, quelques acteurs et professionnels du cinéma se sont retrouvés à l’abbaye de Lérins, pour un aperçu de la vie monastique. Ce « Festival de silence » était proposé parallèlement au Festival de Cannes.

- Lire l’article sur la-croix.com


Un Jury œcuménique au Festival de Cannes, pourquoi ?

Chaque année depuis 1974, pour le festival de Cannes, un jury oecuménique discerne un prix à un film choisi pour ses qualités artistiques, et pour les valeurs humaines et spirituelles qu’il souligne, valeurs qui sont aussi celles de l’Evangile.

Sous la houlette de Daniel Grivel, son président, 6 jurés de différents horizons auront pour mission de jauger les films de la sélection officielle, dans la rigueur mais aussi la bonne humeur.

Retrouvez sur leur site officiel les prochains grands rendez-vous du Jury œcuménique au Festival de Cannes.

En savoir plus sur le jury œcuménique

JPEG - 8.2 ko

Dans une quinzaine de festivals internationaux (Berlin, Locarno, Montréal...), et à Cannes déjà depuis 1974, deux associations internationales de cinéma, SIGNIS pour les catholiques et INTERFILM pour les protestants, se concertent chaque année pour nommer les six membres du jury.

Pour 2011 :

Daniel GRIVEL (Suisse), Françoise LODS (France), Mikaël MOGREN (Suède), Gianluca ARNONE (Italie), Christiane HOFMANN (France) et Martin E. BERNAL ALONSO (Argentine).

Les jurés sont des professionnels du cinéma et des chrétiens engagés. Ils voient tous les films de la compétition officielle, et décernent le prix du Jury œcuménique en fin de Festival.

Le film primé est choisi pour ses qualités artistiques, et pour les valeurs humaines et spirituelles qu’il souligne, valeurs qui sont aussi celles de l’Evangile.

Le Jury œcuménique a démontré par ses choix, une grande ouverture aux diversités culturelles, sociales et religieuses.

Ses 3 dernières années ont été primés :

- « Des Hommes Et Des Dieux » de X.Beauvois en 2010
- « Looking for Eric » de Ken Loach en 2009
- « Adoration » de Atom Egoyan en 2008

Tous les films depuis 1974

Avec un stand dans le marché du film à Cannes pendant le festival, une équipe vous accueille et vous renseigne sur les événements organisés autour de ce jury. Cette année, le 14 mai aura lieu une table-ronde sur le film « Des Hommes Et Des Dieux » (primé en 2010) avec notamment la présence Henry QUINSON

VIDEO : Lonsdale, la foi de l’artiste

Où l’on apprend que la gloire, la vanité et l’argent n’ont pas éloigné de Dieu le comédien Michael Lonsdale.

JPEG - 71.8 ko
LONSDALE

VIDEO : Prix œcuménique à Cannes : pourquoi, comment ?

Depuis 1974, un jury particulier remet chaque année le prix du film œcuménique au festival de Cannes. Que récompense-t-il ? Lire la vidéo proposée par le Jour du Seigneur.

JPEG - 83.1 ko
Prix oecuménique à Cannes : pourquoi, comment

N’hésitez pas à consulter le site pour en savoir plus, et découvrir la liste des films primés : http://cannes.juryoecumenique.org

thang.nguong@jesuites.com

JPEG - 30 ko





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 23.05.2011 14:45 - Mis à jour le : 24.10.2011 10:53