Accueil > Agenda diocésain
Rejoindre le Monastère Invisible

Don en ligne

galet Christophe Donnet institué lecteur et acolyte dimanche 7 octobre

La célébration d’institution de lecteur et acolyte de Christophe Donnet, s’est déroulée dimanche 7 octobre 2012 sous la présidence de Mgr Dominique Lebrun .

Résidant près de St Roch, Christophe Donnet est marié et père de famille, professeur à l’université de Saint-Etienne. Il est responsable de l’équipe du catéchuménat de la paroisse Saint Benoit.

Lectorat et acolytat

Le lectorat : le service de la Parole de Dieu

« Seul celui qui se met avant tout à l’écoute de la Parole de Dieu peut l’annoncer, parce que l’on doit enseigner non sa propre sagesse mais la Sagesse de Dieu » (Benoît XVI, annonçant le synode des évêques de 2008). Le lecteur est institué pour lire la Parole de Dieu dans l’assemblée liturgique et la transmettre (depuis la catéchèse jusqu’à l’initiation aux sacrements).

Le lecteur doit donc avant tout se nourrir de la Parole en la lisant assidument.

Manifestation de ce ministère lors de l’institution : l’évêque (ou son représentant) remet entre les mains du lecteur le livre de la Sainte Écriture en disant « Recevez le livre de la Sainte Écriture et transmettez fidèlement la Parole de Dieu : qu’elle s’enracine et fructifie dans le cœur des hommes ».

L’acolytat : le service de l’Eucharistie et des prières personnelle et communautaire.

Le premier sens du mot « acolyte » est « accompagnateur, compagnon ». Il accompagne donc le célébrant. Il lui revient de s’occuper du service de l’autel, d’aider le prêtre dans les fonctions liturgiques et principalement dans la célébration de la messe. Le prêtre peut lui demander des services afférents au Corps du Christ : distribution de la communion aux fidèles, en particulier aux absents, aux malades et aux personnes âgées.

L’acolyte ne sera vraiment serviteur du Corps du Christ que s’il en vit lui-même.

Manifestation de ce ministère lors de l’institution : l’évêque (ou son représentant) remet entre les mains de l’acolyte une patène et un calice en disant « Recevez ce pain et cette coupe de vin pour la célébration de l’eucharistie, et montrez-vous digne de servir la table du Seigneur et de l’Église ».

source : http://metz.catholique.fr





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 02.10.2012 19:30 - Mis à jour le : 08.10.2012 09:58