Accueil > Agenda diocésain
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet Chaque année, les fidèles se retrouvent en pèlerinage à Notre Dame de Bonson

Le premier dimanche de septembre, Bonson accueille un pèlerinage avec une messe et la procession du Saint-Sacrement.
- Rendez-vous dimanche 4 septembre 2016, autour du thème : « La terre, notre maison commune ».
10 h : messe à l’église de Bonson
15 h : pèlerinage à la chapelle Notre Dame de Bonson.

Contact : paroisse Saint François en Forez - 3, place Jeanne d’Arc - 42 170 Saint-Just-Saint-Rambert - 04 77 36 47 62.

Le pèlerinage à Notre Dame de Bonson d’hier à aujourd’hui

Un jour, un jeune berger, faisant paître son troupeau sur les bords de la rivière de Bonson, s’ébattait avec son chien fidèle, à l’ombre d’un arbre touffu dont le vieux tronc montrait une cavité profonde. Soudain, les yeux de l’enfant sont attirés par un objet insolite et lumineux, qui lui paraît comme fixé dans le creux de l’arbre. Surpris, il fait un pas pour mieux voir. Et que voit-il ? Une statuette représentant la Sainte Vierge avec l’Enfant Jésus sur les bras.

L’apparition soudaine de la pieuse image fait passer un frisson de crainte dans tous les membres de l’enfant ; il croit rêver. Aussi bien, de sa main tremblante, ose-t-il à peine toucher la mystérieuse statue. Mais lorsque revenu de sa surprise, il a bien constaté qu’il a devant lui, non point une forme fantastique, mais une véritable statue de la Vierge, il laisse là son troupeau et court au hameau raconter ce qui lui est arrivé. La statue de la Vierge aujourd’hui disparue

Le pèlerinage à Notre Dame de Bonson

En peu de temps, la dévotion à la miraculeuse Madone se répandit rapidement dans le Forez, et bientôt on vint de tous côtés au pieux sanctuaire. Les jeunes épouses s’y rendent pour consacrer à la Mère de Jésus l’enfant qu’elles portaient dans leur sein. Les mères venaient y déposer leurs petits enfants malades, afin qu’Elle les guérit. Les personnes dont la santé étaient altérée, et que des circonstances difficiles mettaient en péril, se hâtaient de se rendre à Notre-Dame de Bonson pour solliciter leur guérison. Les laboureurs accouraient de tout le Forez, à Notre-Dame de Bonson et priaient à genoux, pour obtenir la fertilité de leurs champs ou la cessation des fléaux dévastateurs de leurs écuries ou de leurs récoltes. Toutes les maladies de l’âme, toutes les infirmités du corps trouvaient un soulagement auprès de la Vierge miraculeuse de Bonson. Mais ce que les pèlerins recherchaient surtout pour la guérison des malades, c’étaient la robe portée par la statuette vénérée.

Le pèlerinage aujourd’hui

Pèlerinage le premier dimanche de septembre avec procession du Saint-Sacrement.






Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 29.08.2016 11:45 - Mis à jour le : 05.09.2016 09:00