Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Lourdes 2018 : portraits de pèlerins

Regarder toutes les vidéos

21.

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Mars 2018 : bilan de l’assemblée plénière des évêques à Lourdes

Du mardi 20 mars au vendredi 23 mars 2018, les évêques de France se sont retrouvés à Lourdes, comme à chaque printemps, pour une session de travail et de réflexion commune. Bilan.

A l’issue du discours d’ouverture de Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France, les évêques ont commencé leur réunion par un échange sur l’actualité de l’Église et de la société.

En cette période où sont ouverts les États généraux de la bioéthique dans notre pays, les évêques ont fait le point sur la réflexion et la mobilisation de l’Église de France sur les sujets bioéthiques.

Ils se sont unanimement et nommément engagés dans une déclaration mettant en garde contre la légalisation de l’euthanasie qui, à nouveau, troublerait profondément notre société. Dans cette déclaration, « ils appellent leurs concitoyens et leurs parlementaires à un sursaut de conscience pour que s’édifie une société fraternelle où nous prendrons individuellement et collectivement soin les uns des autres ».

Au cours de cette Assemblée, le jeudi 22, les évêques ont pris un temps notable pour échanger entre eux sur le phénomène migratoire et l’accueil des migrants dans notre pays. Ayant entendu des experts sur la réalité des migrations, ils ont ensuite échangé et se sont enrichis de leurs expériences diocésaines lors de forums.

Parmi les autres dossiers à l’ordre du jour, deux séquences furent dédiées à la lutte contre la pédophilie. Le Père Hans Zollner, jésuite, membre de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, est venu témoigner de son expérience et de son approche de ce sujet au niveau mondial. La deuxième séquence a permis aux évêques de continuer à travailler sur la nécessité de manifester leur proximité et leur compassion aux victimes de la pédophilie dans l’Église.

Ces temps de travail réguliers permettent d’améliorer les dispositifs et de garder une extrême vigilance contre ce fléau.

Animée par un groupe de travail issu du Comité études et projets, une séquence de cette assemblée a voulu favoriser une prise de conscience des nouvelles ritualités civiles et de leur impact sur la société et l’Église. Monsieur Olivier Servais, historien et anthropologue, a notamment éclairé les évêques sur le surgissement de la question rituelle dans le monde virtuel. Il a présenté le champ de ces ritualités et en a proposé des clés d’interprétation anthropologique. Les évêques ont ensuite pu échanger lors de forums sur diverses facettes de ces nouvelles ritualités civiles : les rites liés à un événement (marches blanches…), les rites dans le champ des nouveaux moyens de communication (réseaux sociaux…), les paraliturgies qui répondent à ces besoins de rituels et les rituels qui se transforment dans l’accompagnement des étapes de la vie (naissances, mariages, deuils…).

En vue de la préparation du synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel (3-28 octobre 2018), les évêques ont préparé leur participation en échangeant, en forums, sur les points importants à faire remonter et à travailler lors de ce synode. Cette réflexion a permis aussi de partager sur la pastorale des jeunes de 16 à 29 ans dans l’Église de France tant au plan diocésain que national.

Les évêques ont aussi travaillé sur des sujets liés au fonctionnement de l’institution. Ils ont ainsi abordé les questions économiques et financières des diocèses avec leurs disparités, leurs enjeux à court et moyen terme, les perspectives d’évolution possible. Ils ont poursuivi leur réflexion sur l’évolution des structures de la Conférence des évêques de France en vue de la présentation, lors d’une prochaine Assemblée, d’un nouvel organigramme.

Enfin, dans la perspective de l’éventuelle révision des statuts de l’Enseignement catholique prévue lors de leur adoption il y a cinq ans, les évêques ont engagé un premier échange avant un débat plus approfondi lors de la prochaine Assemblée plénière de novembre 2018.

Lors de cette Assemblée de printemps, les évêques ont aussi procédé à divers votes.

Ont été élus :

  • Mgr Bruno Feillet, évêque auxiliaire de Reims, président du Conseil famille et société, pour un premier mandat ;
  • Mgr Norbert Turini, évêque de Perpignan, Président du Conseil pour la communication, pour un deuxième mandat ;
  • Mgr Laurent Camiade, évêque de Cahors, membre de la commission doctrinale, pour un premier mandat.
  • Par ailleurs, les évêques ont approuvé par vote :
  • L’ouverture de la cause en vue d’une éventuelle béatification de Paulin Enfert (1853 – 1922), fondateur de la Mie de Pain dans le diocèse de Paris ;
  • L’ouverture de la cause en vue d’une éventuelle béatification de l’Abbé Jean Gérin (1797 – 1863), prêtre du diocèse de Grenoble ;
  • La réouverture de la cause en vue d’une éventuelle béatification de l’Abbé Jean Bazin, prêtre du diocèse de Séez.
  • L’Assemblée s’est aussi prononcée favorablement pour la nomination de Saint Irénée de Lyon comme Docteur de l’Unité.

Par ailleurs, en marge de l’Assemblée, le Conseil permanent a nommé :

Le Père Vincent Breynaert, de la Communauté du Chemin neuf, directeur du Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations ; Mademoiselle Bernadette Mélois, vierge consacrée, directrice du Service national de la pastorale liturgique et sacramentelle. Ces directeurs prendront leurs fonctions le 1er septembre 2018.


Discours d’ouverture de l’Assemblée plénière de printemps 2018

Cette Assemblée plénière s’ouvre avec le discours de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France, le mardi 20 mars à 8h50.

Les sujets à l’ordre du jour

Les évêques ont choisi de consacrer un temps important de leur assemblée à la question des migrants. La journée du jeudi 22 mars sera en partie dédiée à cette thématique. Ils feront un point sur le sujet des migrants afin d’en préciser les enjeux et les défis pastoraux. En forums, ils aborderont cette question au regard des communautés catholiques ; de la mission ; de la mobilisation des fidèles et de la prise de parole de l’Église.

Parmi les autres dossiers à l’ordre du jour de cette rencontre, deux séquences seront dédiées à la lutte contre la pédophilie mardi 20 et mercredi 21 mars. Le Père Hans Zollner sj. membre de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, interviendra en hémicycle le mardi 20 après-midi.

Mercredi 21 mars, des temps seront consacrés aux dossiers suivants : "Adaptation des structures de la CEF" (dans la continuité du travail engagé lors de l’Assemblée plénière de novembre 2017) et le "Groupe de travail sur les nouvelles ritualités civiles" présidé par Mgr Christophe Dufour, Archevêque d’Aix-en-Provence et Arles (intervention en assemblée suivie d’un temps de forums).

Le jeudi 22 mars, en plus de la séquence sur la question des migrants, un temps en fin d’après-midi sera dévolu à la solidarité financière inter-diocésaine.

Vendredi 23 mars, les évêques prendront un temps de réflexion autour de la pastorale des 16-30 ans et échangeront en vue d’éclairer leurs frères évêques délégués au synode d’octobre prochain sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel.

Enfin, en hémicycle, les évêques procéderont à une première évaluation du statut de l’enseignement catholique, 5 ans après son adoption. Le travail se poursuivra en novembre prochain. Cette assemblée de printemps sera aussi l’occasion d’au moins 3 votes :

- Président du Conseil famille et société (après le départ de Mgr Aupetit en raison de sa nomination en tant qu’archevêque de Paris et membre du Conseil permanent)
- Président du Conseil pour la communication (fin du premier mandat de Mgr Norbert Turini, évêque de Perpignan, rééligible)
- Un membre de la Commission doctrinale





Version imprimable de cet article Version imprimable
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Publié le : 03.04.2018 08:16 - Mis à jour le : 06.04.2018 08:44