Accueil > Le diocèse > Mgr Dominique Lebrun, ancien évêque de Saint-Etienne > Homélies de Mgr Dominique Lebrun ancien évêque de Saint-Étienne
Don en ligne

galet Appel décisif 2015 : homélie de Mgr Dominique Lebrun

Célébration de l’appel décisif et de l’inscription des noms
Premier dimanche de carême
Cathédrale Saint-Charles – 22 février 2015

Télécharger l’homélie.pdf

Durant le carême, les catéchumènes, se préparent au baptême à travers une démarche d’initiation par laquelle ils entrent progressivement dans la foi chrétienne et dans l’Église catholique. L’appel décisif est une étape importante. Il a lieu le premier dimanche de carême. Lors de cette célébration, le plus souvent à la cathédrale, l’évêque rassemble les catéchumènes avec la communauté dominicale.

Après la liturgie de la Parole, il les appelle à entreprendre intensément ce temps de carême qui les conduira à être baptisés au cours de la veillée pascale. Chacun d’eux est appelé par son nom. L’évêque interroge les accompagnateurs, les parrains et les marraines ; Il leur demande de témoigner de la foi des catéchumènes. L’évêque les invite ensuite à inscrire leur nom sur le registre diocésain. Il leur impose les mains pour que l’Esprit Saint les fortifie dans leur marche de nouveaux disciples. La présence de l’évêque signifie que c’est non seulement leur communauté paroissiale qui accueille les catéchumènes mais aussi l’Eglise dans son universalité. L’Eglise diocésaine veut les accompagner jusqu’à la célébration des sacrements de l’initiation chrétienne et au-delà jusqu’à la Pentecôte.

Cette année,

- 24 jeunes catéchumènes se préparent au baptême
- 17 adultes catéchumènes qse préparent au baptême
- 30 adultes qui se préparent à la première communion et à la confirmation ou uniquement à la confirmation.

Homélie

Gn 9, 8-15 ; Ps 24
1 P 3, 18-22 ; Mc 1, 12-15

Frères et sœurs, vous avez 35 ans en moyenne, vous les frères et sœurs que je vais appeler pour être baptisés, recevoir l’eucharistie et être confirmés à Pâques prochain ou dans les semaines pascale qui suivent … les jeunes collégiens ou lycéens un peu moins ! JESUS, lui, a trente ans quand il se manifeste au premier chapitre de l’Evangile selon Saint MARC.

JESUS a rejoint son cousin, JEAN dit le baptiste parce qu’il plonge dans le Jourdain ceux qui veulent bien reconnaître leur péché et recevoir la grande promesse de la venue de Dieu. En ce temps-là, JESUS vient d’être baptisé. Curieux ! JESUS n’est pas pécheur, JESUS, le Fils de Dieu, n’a jamais péché. Il se présente pourtant parmi les pécheurs. Là se révèle pour la première fois le grand secret de Dieu : Il est l’amour venu d’en haut pour pardonner, pour tracer un chemin de renouveau, du milieu de l’humanité. Vous l’avez sans doute lu avec vos accompagnateurs : Au moment de son baptême, « JESUS vit l’Esprit descendre sur lui comme une colombe et il y eut une voix venue des cieux : Celui-ci est mon Fils bien-aimé en toi, je trouve ma joie » (Mc 1, 10-11). C’est la voix du Père. Dieu n’est plus un inconnu. Il prend visage humain en JESUS, et se dévoile en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Vos accompagnateurs, vos parrains et marraines vous ont dit ce mystère qui nous rejoint à travers trois sacrements : le baptême qui unit à JESUS le Fils du Père, l’eucharistie qui nous donne le Fils en nourriture venant du ciel, la confirmation qui nous marque de l’Esprit Saint. Cette révélation arrive au moment du baptême de JESUS, au moment de sa plongée dans la nature humaine, nature fragile, plus que fragile, mortelle. En lisant quelques récits de vos itinéraires vers le baptême ou la confirmation, je suis frappé par la présence de Dieu dans le creux de vos vies. Beaucoup parmi vous ont fait l’expérience de la souffrance, dans votre vie ou celle de vos proches. Et vous avez choisi. Je pense aussi aux jeunes qui effectuent probablement le premier choix définitif de votre vie. Oui, ce que nous vivons aujourd’hui, ce que vous vivrez à votre baptême est définitif, comme est définitif l’amour de JESUS pour vous.

photo paroisse Saint Benoît

Qu’avez-vous choisi ? Une vie plus forte que la vie superficielle que nous percevons, une vie qui vous ouvre le ciel, une vie que Satan ne pourra pas détruire. Tout juste peut-il vous tenter comme il a tenté JESUS. JESUS en fait l’expérience (cf. Mc 1, 13) mais Saint MARC ajoute : « et les anges le servaient » (idem).

Je vais vous appeler par la voix des responsables diocésains que vous connaissez bien. Vos noms seront inscrits dans quelques minutes sur le livre des élus. En fait, vos noms sont inscrits dans les cieux. Les anges sont à votre service. Plusieurs parmi vous, d’ailleurs, disent que la rencontre de leur conjoint – celui qu’ils appellent « mon ange ! » a été décisive ! Je pense aussi à des jeunes pour qui les grands-parents ont été si importants et qui, parfois, ont déjà gagné le ciel.

Et si vous regardiez vos parrains et marraines en leur disant « mon ange ». Peut-être surtout vos accompagnateurs et accompagnatrices, ceux qui vous ont servi, comme des anges, la Parole qui vient du ciel, la Parole de Dieu, l’Evangile. Je les remercie de tout cœur de vous êtes faits vos anges.

Chers amis, le diable vous tentera encore ; les anges ne cesseront de se manifester. Comme JESUS, vous aurez à parcourir la Galilée, c’est-à-dire la Loire, votre village, votre collège ou lycée, votre lieu de travail, votre famille en ayant au cœur cette parole de JESUS : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Evangile » (Mc 1, 15).

Je vous invite dès maintenant à réfléchir avec vos accompagnateurs à ce qui va se passer après la célébration des sacrements. Avec quel mouvement, avec quelle association, avec quelle fraternité allez-vous continuer de croire à l’Evangile et de vous convertir. Que votre foi grandisse encore et fasse grandir notre Eglise dans sa joie !

+ DOMINIQUE LEBRUN





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 01.03.2015 10:44 - Mis à jour le : 02.04.2015 09:44