Accueil > Actualités > Reportages et photos
Don en ligne

galet Album photos et vidéos : ordination diaconale de Joseph Tung

Joseph Tung Nguyen Huu a été ordonné diacre en vue du ministère presbytéral, dimanche 30 juin 2013 à l’église de Saint-Galmier, en présence de la communauté vietnamienne de Saint-Etienne, amis, prêtres, diacres et fidèles.

ALBUM PHOTOS

© photos F. Défrade

- Lien vers l’album photos

D’autres articles à venir ...


Vidéo : Messe d’ordination diaconale de Joseph Tung

7 minutes d’extraits de la messe d’ordination diaconale de Joseph Tung, appel du candidat, son engagement, la liturgie de l’ordination...

Présentation de Joseph Tung à l’évêque

Le Père Jacques Brun a présenté l’ordinand à Mgr Dominique Lebrun, évêque de Saint-Etienne.

Portrait de Tung Nguyen Huu

Tung a 34 ans, il est originaire du diocèse de Hai Phong, au nord du Vietnam. Il est le huitième enfant d’une famille de neuf enfants.Toute sa famille vit au Vietnam.

- Lire l’article

Homélie de Mgr Dominique Lebrun

Ordination de JOSEPH NGUYEN HUU TUNG
Dimanche 30 juin 2013 à l’église de Saint-Galmier 13ème dimanche du temps ordinaire (C)
Paroisse Saint-Timothée en Forez
1 R 19, 16b.19-21 ; Ps 15
Ga 5, 1.13-18 ; Lc 9, 51-62

- homélie au fichier .pdf

Frères et sœurs,

Qui sont ces trois hommes qui veulent suivre JÉSUS ? Je le souhaite de tout cœur, beaucoup d’entre nous. Nous n’avons pas plus de raison de douter de leur sincérité que de la nôtre. Deux hommes prennent l’initiative de parler à JÉSUS : Je te suivrai. Ils sont séduits. Pour le troisième, JÉSUS prend l’initiative : Suis-moi. Il est surpris.

Tous les trois sont en dialogue avec JÉSUS.Le secret de la vocation de JOSEPH TUNG est dans ce dialogue vivant. Le secret de toute vocation, frères et sœurs, est dans de dialogue. Quel est votre dialogue avec JÉSUS ? Savez-vous que Dieu a envoyé son Fils JÉSUS pour cela : pour rétablir le dialogue interrompu par le péché, pour libérer nos cœurs des tendances égoïstes de la chair, comme dit SaintPAUL, pour unir notre esprit au grand dialogue de l’humanité avec son Dieu, son Créateur et Sauveur. Laissons-nous séduire et surprendre.

En devenant diacre, JOSEPH TUNG n’assume pas d’abord une fonction. En devenant diacre, il ne se met pas au service d’une organisation. En devenant diacre, il ne prend pas d’abord parti pour une doctrine ou, même, des valeurs. En devenant diacre, JOSEPH TUNG devient serviteur du dialogue entre Dieu et les hommes, séduit et surpris.

L’ordination elle-même est un dialogue avec Dieu, une réponse à l’appel de Dieu, comme nous avons commencé à l’entendre au début de la célébration. « Seigneur, puisque tu as mis dans le cœur de JOSEPH TUNGle désir de te servir comme prêtre, puisque tu lui as permis de faire tout ce chemin, nous te rendons grâce et nous te prions de le prendre avec toi ». L’acte de l’ordination est une prière à Dieu. Frères et sœurs, je vous supplie, tout à l’heure pendant que j’imposerai les mains, de prier vous aussi l’Esprit Saint de venir se saisir de JOSEPH TUNG, unissez-vous à ma prière de tout votre cœur. Unissez-vous au grand dialogue de Dieu avec JOSEPH TUNG.

Vous avez été appelés à la liberté, dit SaintPAUL aux Galates.

Ce dialogue est un dialogue qui libère, car il nous remet dans la vérité de ce que nous sommes. Nous ne sommes pas des condamnés à mort. Laisse les morts enterrer les morts, dit JÉSUS à celui qui veut le suivre. La vérité est que nous sommes des vivants, y compris au moment de la mort. Et nous sommes des vivants quand nous disons « oui » à Dieu, « oui » à sa Loi qui atteint sa perfection dans un seul commandement : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Le Christ nous a libérés, c’est pour que nous soyons vraiment libres, dit Saint PAUL.

JOSEPH TUNG, je devine que cette phrase résonne d’une manière particulière dans ton cœur façonné dans le Vietnam contemporain. Tu es venu parmi nous car la situation particulière de l’Eglise du Vietnam t’y incitait.

J’ai en mémoire la visite que j’ai faite dans ton pays à Noël 2008. Une veillée de plus de six heures dans l’enceinte de la cathédrale pleine à craquer. A un certain moment des hommes sont venus. Ils ont été accueillis et, sans mot dire, ils ont assisté à une heure de représentation de scènes bibliques puis sont repartis.A aucun moment, je n’ai senti de haine de la part de ton évêque mais, plutôt, une forme de compassion pour des fonctionnaires faisant leur travail. Qui sait le chemin que fait en eux ce qu’ils entendent ?

Tu es venu parmi nous et tu ne t’es pas servi de nous. Tu es entré en dialogue loyalement avec la culture européenne, française, ligérienne. Que cette liberté, dit Saint PAUL, ne soit pas un prétexte pour satisfaire votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres. Comme d’autres vietnamiens, comme d’autres migrants présents, JOSEPH TUNG, tu désires servir par amour. Sois-en profondément remercié. Frères et sœurs, quand le nouveau diacre se relèvera après la prière d’ordination, il recevra l’Evangile. Il vous le montrera comme le livre de vie, le livre de l’annonce du Règne de Dieu, le livre du dialogue rétabli. Il en sera le serviteur, appelé à le commenter dans la liturgie. Frères et sœurs, tenez le livre des Evangile ouvert dans vos maisons. C’est une grande joie pour Dieu que nous reposions notre tête dans son Livre, que nous entendions l’annonce de son Règne, que nous écoutions sa Parole comme notre avenir. Comment ne pas évoquer les vingt ou vingt-cinq équipes de la paroisse Saint TIMOTHÉE ou bien les cinq à six cents équipes du diocèse qui, cette année, ont partagé la lecture de l’Evangile selon Saint LUC de son début jusqu’à la fin.

Tenez bon … vivez sous la conduite de l’Esprit de Dieu … il y a un affrontement : la chair s’oppose à l’esprit, a-t-on entendu dans la lettre aux Galates. JOSEPH TUNG, tu peux compter sur la prière de deux évêques et de deux diocèses pour toi ! Tu es conscient de cet affrontement. Demeure dans le dialogue avec Dieu, c’est-à-dire, en définitive, dans la prière.

Frères et sœurs consacrés, nous avons promis de prier soir et matin la liturgie des heures. Elle n’est pas d’abord une obligation ; elle est une amie fidèle et sûre. Elle tient notre cœur et notre esprit dans le dialogue avec le Sauveur du monde, surtout aux heures de combat. Des laïcs nous sont unis dans cette prière. Soutenons-nous les uns aux autres. Frères et sœurs, JÉSUS prit avec courage la route de Jérusalem, dit Saint LUC. Rendons grâce d’être entraîné ce matinpar un frère vietnamien à la suite de JÉSUS. Il nous dit que toute l’humanité est sur ce chemin, le chemin de JÉSUS, mort, ressuscité et enlevé au Ciel. Laissons-nous surprendre et séduire !

+ DOMINIQUE LEBRUN





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 04.07.2013 08:50 - Mis à jour le : 04.07.2013 15:31