Accueil > Célébrer et prier > Lecture des Actes des Apôtres
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet Actes des Apôtres : outils pour les animateurs

LECTURE CONTINUE DES ACTES DES APÔTRES
FICHE ANIMATEUR
GUIDE POUR LE DÉROULEMENT D’UNE RENCONTRE

Indications générales :

- L’équipe est composée, dans l’idéal, de 3-4 jusqu’à 8-9 personnes.
- Le rythme des rencontres est à définir ensemble. Souvent, il pourra varier de deux rencontres mensuelles à deux rencontres trimestrielles. Dans ce dernier cas, les rencontres pourraient être un peu plus longues, pour permettre de lire plusieurs chapitres lors d’une rencontre.
- La personne qui accueille ou qui invite n’est pas forcément la même que celle qui anime la rencontre.
- La personne qui anime a pour unique responsabilité de veiller au bon déroulement de la rencontre, comme indiqué ci-dessous, en évitant surtout d’entrer dans des débats : chaque participant doit pouvoir librement s’exprimer, sans être interrompu, en bénéficiant d’une écoute attentive et respectueuse de la part de tous les autres participants... mais en veillant aussi à l’équilibre des temps de parole. On respectera aussi le silence de telle ou telle personne qui ne souhaiterait pas s’exprimer à un moment donné.

Pour servir la qualité des rencontres

On se tiendra à une méthode rigoureuse : à ceux qui voudraient davantage décortiquer le texte comme à ceux qui regretteraient qu’on ne prenne pas le temps de voir comment ce texte éclaire notre vie, bien redire :

  • que cette démarche est spécifique : une lecture continue, une vue d’ensemble d’un livre biblique, de sa progression ; un accueil gratuit de la Parole en évitant le piège « utilitariste », c’est à dire sans chercher d’éclairage immédiat à nos préoccupations du moment,
  • qu’il y a d’autres lieux pour faire d’autres types de lecture biblique : groupes bibliques, partages d’évangile, etc.

Autres points d’attention

-  Pour les équipes qui ne pourront faire l’ensemble de la démarche pour tous les chapitres, « entre les réunions, veillez bien à lire les chapitres que vous n’avez pas choisis dans une lecture commune (…) en préparation de la rencontre suivante. »

S’il est possible, en début de rencontre, lire ensemble les chapitres qu’on n’aborde pas ensemble... les lire simplement, sans répondre aux questions : ça ne prend pas beaucoup de temps « Vous prendrez dix minutes en début de rencontre, pour simplement mettre en commun, sans débattre, les réflexions que cette lecture à suscitées ».,

-  Bien choisir la personne qui va faire la lecture... préférer une lecture à voix douce, paisible, respectant des silences, à une lecture théâtrale ; la personne aura pu faire seule la lecture du chapitre avant la rencontre, une lecture priante, pour faciliter l’écoute et la compréhension du texte par les autres le jour de la rencontre.

- Bien soigner la première rencontre, à la fin de laquelle on pourra faire un petit bilan : qu’est-ce qu’on a bien apprécié ? qu’est-ce qu’on pourrait améliorer ?

Déroulement d’une rencontre :

Au préalable, prendre le temps de l’accueil de chacun, puis :

- 1/ Se disposer ensemble à accueillir la Parole... à se mettre à l’écoute

« A chaque rencontre, vous pouvez commencer par prendre le temps d’invoquer l’Esprit Saint. »

Selon la composition du groupe, on pourra prendre explicitement un temps de prière, avec parfois un refrain faisant appel à l’Esprit Saint... (voir propositions à la fin du livret édité par le diocèse de Saint-Etienne) ou bien simplement un petit temps de silence précédé de quelques mots de l’animateur invitant chacun à se préparer intérieurement à l’écoute... Il s’agit de créer un climat d’écoute, d’écouter la Parole dans une attitude de prière.

Il peut être judicieux de mettre en oeuvre un signe, un rite tout simple pour rappeler cela à chaque fois : par exemple déposer une belle Bible ouverte au milieu de la table ou allumer une bougie... ou les deux !

- 2/ Entendre la lecture du chapitre choisi

« Ensuite, quelqu’un qui a lu le chapitre au préalable, le lira à voix haute. »

Pendant que le texte est lu, les participants n’utilisent pas leur livre, qu’ils gardent fermé... Ils sont invités à écouter seulement. L’animateur peut éventuellement lire les deux questions proposées pour le chapitre avant que celui-ci ne soit lu.

Une personne de l’équipe qui se sera préparée à l’avance lit à voix haute le chapitre. Cette personne peut être la personne qui accueille, ou celle qui anime, ou une autre personne de l’équipe prévenue au préalable par l’animateur ; elle doit être à même, par une lecture posée, audible, d’aider les autres à entrer plus facilement dans la compréhension du texte.

Au fil des rencontres, plusieurs personnes différentes de l’équipe pourront faire office de lecteur, mais sans pour autant s’imposer un tour de rôle qui obligerait des personnes moins à l’aise à faire la lecture. Les équipes qui prévoient de lire plusieurs chapitres lors d’une rencontre pourront prévoir un lecteur par chapitre.

- 3/ Temps de silence pour permettre une intériorisation du texte et une réponse personnelle aux deux questions proposées.

« Il s’en suivra un temps de silence. »

Pendant ce temps de silence, les participants utilisent leur livret des Actes : ils peuvent relire certains passages. Ils regardent les deux questions du supplément agrafé qui correspondent au chapitre lu, et peuvent noter quelques éléments de réponse.
Le temps de silence sera donc assez long pour donner le temps nécessaire à la réflexion personnelle de chacun. Il pourra varier, selon les équipes, de 5 à 15 minutes.

- 4/ Temps de l’écoute des expressions, des réponses de chacun aux deux questions proposées.

« Puis, en s’écoutant, vous répondrez d’abord à la première puis à la seconde question. »

L’animateur introduit ce temps dès qu’il observe que tous semblent avoir eu assez de temps pour leur réflexion personnelle... que tous ont fini d’écrire. Il invite qui veut à commencer à s’exprimer par rapport à la première question, en demandant à tous d’accueillir en silence les expressions successives de chacun. Si on sent qu’une personne ne souhaite pas s’exprimer, on respecte son silence sans forcer la parole. On fait ensuite de même pour la deuxième question. « Il s’agit moins de débattre que de s’enrichir mutuellement et d’entendre ce que l’Esprit Saint suggère à chacun ».

-  5/ Conclusion de la rencontre

En fin de rencontre :

Si quelques interrogations ou questions ont surgi de la lecture, l’animateur pourra les noter, pour les transmettre aux personnes de la paroisse qui ont encouragé cette lecture de l’évangile...

Si des questions importantes restent pour vous sans réponse, les transmettre au moyen de ce formulaire.

Si l’animateur constate que certaines notes de lecture (pages de gauche du livret) éclairent quelques interrogations des participants, il pourra les lire ou inviter les participants à les lire.

Notez bien que l’animateur n’est pas chargé de donner lui-même des réponses à ces questions.

Certains ont suggéré de proposer à chaque participant de choisir une parole des Actes qu’il pourra laisser résonner en lui durant les jours et les semaines qui suivent.

On veillera à bien noter ensemble la date de la rencontre suivante, ainsi que le chapitre (ou les chapitres) qui sera (seront) lu(s) ce jour-là. L’animateur veillera à demander le ou les lecteurs nécessaires pour la rencontre suivante.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 20.02.2015 00:38 - Mis à jour le : 26.02.2015 11:46