Accueil > Le diocèse > Mgr Dominique Lebrun, ancien évêque de Saint-Etienne > Communiqués de Mgr Dominique Lebrun
Rejoindre le Monastère Invisible

Don en ligne

galet À propos de la levée de l’excommunication des intégristes : lettre fraternelle du 24 janvier 2009

Le 24 janvier 2009, la Congrégation pour les évêques a publié à la demande du Pape Benoît XVI, un décret levant les excommunications des quatre évêques de la Fraternité Saint Pie X. En réaction, Mgr Lebrun, évêque de Saint-Étienne, a adressé une lettre fraternelle aux curés, aux équipes d’animation pastorale, aux responsables de service et à tous les prêtres et diacres du diocèse.

- Un article de Jean-Pierre Jusselme, d’après le courrier officiel daté du 25 janvier 2009 de Mgr Dominique Lebrun adressé aux curés, aux équipes d’animation pastorale, à tous les prêtres et diacres et aux responsables de service.

Le 24 janvier 2009, la Congrégation pour les évêques a publié à la demande du Pape Benoît XVI, un décret levant les excommunications des quatre évêques de la Fraternité Saint Pie X, excommunication qui remontait à juillet 1988. Tempête dans l’opinion publique, tensions dans les communautés chrétiennes ! Pleinement dans son rôle de pasteur et de garant de la communion des Eglises universelles autour de Rome, Mgr Lebrun, évêque de Saint-Etienne, a adressé une lettre fraternelle aux curés, aux équipes d’animation pastorale, aux responsables de service et à tous les prêtres et diacres du diocèse. (Par ailleurs, il répondait, dès le lundi matin très librement aux questions de Philippe Louat, journaliste de RCF, dans l’émission « La semaine des églises ».

Aucun malentendu n’est possible, Mgr Lebrun déplore l’opportunité malencontreuse de cet acte posé, alors que Mgr Williamson niait le drame de l’extermination des Juifs. « Je m’interroge sur le fait qu’il soit intervenu après des déclarations de l’un des évêques tout à fait inacceptables. » En revanche, il ne conteste ni l’intention ni le fond d’un acte qui ne peut être, dans l’esprit de Benoît XVI, qu’un geste vers l’unité ne remettant nullement en cause « la poursuite du chemin marqué par le Concile Vatican II, en particulier en matière d’œcuménisme et de dialogue interreligieux ». Posé cette précision, Mgr Lebrun partage la volonté et l’intention de Benoît XVI de tendre la main à ces « frères qui sont les derniers dont nous sommes séparés ».

Pour expliciter la portée de cet acte, Mgr Lebrun compare cet acte de gouvernement ordinaire du Souverain Pontife romain (décret qui lève l’excommunication) à une sortie de peine, ou à une période probatoire, en droit pénal français. « L’excommunication a été prononcée en 1988 en application du droit qui la prévoit en cas d’ordination d’évêque sans le consentement du Pape. La levée de l’excommunication n’est rien d’autre que la fin de la peine pour cette faute. Elle ne dit pas que la faute n’a pas existé. Elle ne dit pas que l’autorité est d’accord avec les convictions ou les propos des condamnés. Simplement, elle remet la peine encourue et vécue pendant 20 ans pour la faute en question. Ceux qui ont des amis condamnés par la justice savent ce que cela veut dire qu’une libération anticipée ou une remise de peine. Elle permet souvent aux intéressés de revivre et d’avoir un autre regard »

Par ailleurs, Mgr Lebrun, dans la pleine communion de l’Eglise de France, marque son soutien aux déclarations des cardinaux André Vingt-Trois et Jean-Pierre Ricard (voir le site de la conférence des évêques). Il fait sienne l’affirmation de Mgr Ricard selon laquelle « La levée de l’excommunication n’est pas une fin mais le début d’un processus de dialogue. Elle ne règle pas deux questions fondamentales : la structure juridique de la Fraternité Saint Pie X dans l’Eglise et un accord sur les questions dogmatiques et ecclésiologiques. ».

Enfin, il évoque la possibilité d’un geste en direction de la communauté de la fraternité Saint Pie X, présente à Unieux.

Jean-Pierre JUSSELME (journaliste Église à Saint-Étienne, RCF)
1 rue Hector Berlioz
42 030 Saint-Étienne Cedex 02

Levée de l’excommunication : note de la Secrétairerie d’Etat

- Le 4 février 2009, la Secrétairerie d’Etat du Vatican a publié une note suite aux réactions provoquées par le décret de la Congrégation pour les évêques du 21 janvier 2009. Lire le document.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 20.02.2009 16:29 - Mis à jour le : 20.05.2010 10:56