Accueil > Actualités > Reportages et photos
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet 50 ans après Vatican II : La liturgie et nous…

Le service diocésain de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle du diocèse a organisé une soirée pour fêter les 50 ans de la constitution sur le liturgie promulguée par Vatican II. Deux invités racontent....

50 ans après Vatican II : La liturgie et nous…

Le service diocésain de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle du diocèse a organisé une soirée pour fêter les 50 ans de la constitution sur le liturgie promulguée par Vatican II. La rencontre a eu lieu le mercredi 4 décembre 2013 au centre Saint Augustin. Au programme : Convivialité, témoignages et enseignement, célébration d’envoi par Mgr Dominique Lebrun.

Marcel Epalle Marcel Epalle a été ordonné prêtre en 1956, 7 ans avant la promulgation par le Concile de la Constitution sur la Liturgie, le 4 décembre 1963.

  • Lorsqu’il a célébré sa première messe, on a lu d’abord l’évangile en latin et puis en français. Des missels pour fidèles donnant latin et français commençaient à être édités et cela apparaissait comme une nouveauté très heureuse. Une chance de participer, mais peu de gens étaient de fait concernés.

D’après lui, qu’est-ce que cette constitution a changé pour les catholiques ?

  • La constitution pour la liturgie a été le premier texte publié par le concile Vatican II. Il plaçait la liturgie comme prière du peuple de Dieu tout entier. Avant – ne serait-ce que par la compréhension limitée de la langue latine -il y avait une coupure nette entre" le célébrant" et les fidèles laïcs, désormais toute l’assemblée pourra être « célébrante » et coïncider avec la prière du célébrant. Grâce à l’édition des lectionnaires et missels dans la langue du peuple qui célèbre, la Parole de Dieu a été mise à la disposition de tout le monde.
  • Par exemple le désormais célèbre livret « Prions en église », venu du Canada, est très répandu à présent, ainsi que d’autres éditions apparues par la suite. Grâce aussi à la distribution des textes bibliques sur trois années, le Concile a donné un accès bien plus large à la Bible.
  • Le père Martin est intervenu pour resituer la préhistoire de cette promulgation, sa préparation lointaine et proche, en insistant sur le fait que c’était en réalité un retour aux origines que de mettre à la disposition du peuple la Parole de Dieu et les richesses de la liturgie. Il a rappelé ce que le Concile entendait par participation active des fidèles : ce n’est pas que « faire » des choses, mais c’est habiter pleinement dans l’acte proposé.
  • Parmi les divers témoignages, une personne a dit combien la « liturgie des heures » donnait du sens à sa journée, et l’orientait vers le Seigneur.
  • Mgr Dominique Lebrun a expliqué comment enfant, il avait découvert l’eucharistie, et comment, progressivement, elle avait pris place quotidiennement dans sa vie. Il a dit sa joie de célébrer en des lieux et des assemblées diverses. En célébrant, il avait conscience de dire toujours une parole juste.

Que pense-t-il de la nouvelle traduction publiée il y a quelques jours ? :
« c’était certainement un travail à faire pour s’ajuster au monde d’aujourd’hui. Quant à la nouvelle traduction du Notre Père, ce ne sera pas simple pour les mémoires, mais c’est une formule plus ajustée ».

  • « Pour nourrir notre foi nous a été donnée en 1980 une traduction de la liturgie des Heures. Ce ministère de la prière – qui est largement ouvert aux chrétiens – mais qui est aussi une charge confiée aux diacres et aux prêtres – je l’accomplis avec toujours le même émerveillement tant sont belles les hymnes de chaque heure du jour, tant est riche le choix des commentaires, l’expression simple et variée de la louange et de la supplication.
  • Les Psaumes – que l’on sait presque par cœur – chantent dans nos mémoires les douleurs et les joies du croyant qui retrouve la prière du Christ, tourné vers son Père dont il nous a appris qu’il était aussi notre père. "Le renouveau liturgique est un signe du passage de l’esprit dans l’Eglise " disait Pie XII ».
    -  Père Marcel Epalle
Qu’est-ce qu’une férue de liturgie comme Yvonne Lescanne a pu retenir de cette soirée ? Yvonne Lescanne
A travers les différents témoignages, la liturgie touche tous les âges de la vie, comme les adolescents. Martine Bizieux a évoqué comment la liturgie de la confirmation parle au coeur des jeunes : à l’appel de leur nom, ils prennent conscience que Dieu les appelle à être témoin, la foi qu’ils proclament en écho à celle de l’assemblée les rend sensibles à ce qu’ils ont reçus, l’imposition des mains leur fait prendre conscience qu’ils sont dans la main de Dieu dont rien ne les retirera, la chrismation les aide à comprendre que l’Esprit de Dieu les pénètre tout entier... “
  • J’ai mieux perçu aussi que la liturgie s’adresse à tous nos sens : non seulement la vue et l’oreille, mais aussi le goût avec le pain, l’odorat avec l’encens, le toucher avec le pain.
  • Le temps d’action de grâce a permis à l’assemblée de mesurer l’ampleur de la liturgie au cours de la vie : baptême, mariage, sacrement des malades….
  • La liturgie doit être vécue comme une « expérience ». Après tout ce qu’a apporté cette constitution, on pourrait peut-être encore approfondir davantage pour essayer de trouver un équilibre, la « noble simplicité » où chacun trouve sa place, et rien que sa place.
  • Le temps de prière et le témoignage de l’évêque ont montré combien la liturgie a du sens, et donne du sens.

Pourrait-on aller plus loin pour rendre la Parole de Dieu plus proche des gens ?

  • La Parole de Dieu se propose, et chacun doit ensuite manifester un désir. Beaucoup a été fait avec Prions en Eglise et Magnificat, le web propose également des cheminements pour l’avent et le carême (Notre Dame du web, Croire.com,...). On pourrait s’attacher à rendre les homélies plus « claires » , comme l’a dit le pape François, développer « une » idée, en s’inspirant de la Parole de Dieu, et s’attacher à montrer l’adéquation avec nos vies.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 09.12.2013 10:57 - Mis à jour le : 17.02.2014 12:29