Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet 31 octobre 2010 : 53 chrétiens tués dans une cathédrale en Irak

’’La veille de la Toussaint, le 31 octobre 2010, cinquante-trois Chrétiens syro-catholiques sont morts dans l’attaque de la Cathédrale Notre-Dame du Perpétuel Secours à Bagdad.

1000 lettres pour nos frères d’Orient

JPEG - 9.3 ko

Quelques étudiants d’Aix-en-Provence et d’ailleurs, lancent une action "1000 lettres pour nos frères d’Orient". Ils communiquent ce courrier.

« Chers amis,

Suite aux terribles attentats qui ont eu lieu récemment à la Cathédrale de Bagdad, les évêques d’Irak ont lancé un appel à “leurs frères de France”. « Ce dont nous avons besoin, c’est de votre prière et de votre soutien fraternel et moral » nous écrivent-ils. Nous vous proposons une action simple et efficace pour répondre à leur appel : envoyer des lettres d’encouragement et de soutien ! Nous lançons donc avec vous l’opération 1000 lettres pour nos frères d’Orient ! (http://1000lettres.wordpress.com/ ou sur la page Facebook "1000 lettres pour nos frères d’orient")

Pour ce faire, nous vous proposons de recopier à la main la lettre proposée sur notre site (ou mieux, d’en écrire une vous-même), et de l’envoyer, avec votre signature (et celle des vos amis s’il n’ont pas le temps d’en écrire une eux-mêmes) à l’adresse de Archevêché de Bagdad.

Pour être efficace, tout est imaginable ! Proposez l’idée en fin de messe, dans vos associations, vos communautés, dans vos classes, votre groupe scout ou encore écrivez des lettres familiales bref, laissez libre cours à votre imagination.

Nous le répétons, les chrétiens d’Orient ont besoin de notre soutien, ils ont besoin de nous savoir proche d’eux, de savoir que l’on prie pour eux, que nous les aimons ! Si l’on ne peut agir matériellement, nous avons le devoir de leur faire signe. Écrivons-leur.

A vos stylos ! Pour eux tous, d’avance merci. Quentin, Loïc et Olivier. »

Un appel des évêques d’Irak aux catholiques de France

Notre Calvaire est lourd et il nous paraît long. Le carnage qui a eu lieu à la cathédrale Notre Dame du Perpétuel Secours de Bagdad, avec 58 morts, parmi lesquels deux jeunes prêtres et 67 blessés dont un prêtre, nous a profondément secoués. Nous perdons la patience, mais nous ne perdons pas la foi et l’espérance. Cet événement d’une telle ampleur qui se produit juste après la tenue du Synode nous choque encore plus. Ce dont nous avons besoin, c’est de votre prière et de votre soutien fraternel et moral. Votre amitié nous encourage à rester sur notre terre, à persévérer et à espérer.

Sans cela nous nous sentons seuls et isolés.

Nous avons besoin de votre compassion face à tout ce qui vient toucher la vie des innocents, chrétiens et musulmans. Restez avec nous, restez avec nous jusqu’à ce que soit passé le fléau.

Que le Seigneur nous protège tous.

Le 2 novembre 2010 -

Mgr Athanase Matti MATOKA, archevêque de Bagdad des Syriens - Mgr Louis SAKO, archevêque de Kirkouk des Chaldéens - Mgr Emil NONA, archevêque de Mossoul des Chaldéens - Mgr Basile Geoges CASMOUSSA, archevêque de Mossoul des Syriens - Mgr Bashar WARDA, archevêque d’Erbil des Chaldéens

Lettre du cardinal Vingt-Trois à Son Excellence Mgr Athanase Matti Shaba Matoka, Archevêque de Babylone des Syriens

Excellence,

C’est avec consternation et une profonde tristesse que nous avons appris le dénouement tragique de la prise d’otages des fidèles et des prêtres, lors de la messe en la cathédrale syriaque catholique de Bagdad. En ces heures dramatiques où la communauté chrétienne en Irak est une nouvelle fois atteinte par la violence injuste et fanatique je voudrais vous faire part, Excellence, de ma proximité et de celle de tous les catholiques de France avec vous-même et tous les chrétiens d’Irak. Notre prière se fait pressante devant Dieu pour les victimes, pour leurs familles, pour les blessés et tous ceux qui souffrent de la violence en Irak. Que le Seigneur accueille les morts dans la Paix et la Lumière ! Qu’il donne force et réconfort à ceux qui sont dans le désarroi ! Qu’il fasse lever des artisans de la Paix et de justice sur cette terre meurtrie, que jamais ils ne cèdent au découragement !

En vous redisant, notre solidarité et nos prière, je vous assure, Excellence, de notre proximité dans le Christ.

+ André Cardinal Vingt-Trois, Archevêque de Paris, Président de la Conférence des évêques de France

Communiqué de Mgr Michel Santier, évêque de Créteil, Président du Conseil pour les relations inter-religieuses de la conférence des Evêques de France

Président du Conseil pour les relations inter-religieuses de la conférence des Evêques de France, je suis très choqué de l’attaque et du massacre des chrétiens Irakiens catholiques de rite Syriaque, le dimanche 31 octobre 2010 dans l’Eglise Notre-Dame du Salut à Bagdad.

Aucune justification ne peut être trouvée à cet acte ignoble, vis à vis de personnes innocentes qui ne sont en aucun cas responsables de la situation du pays.

Les autorités musulmanes en France condamnent vigoureusement ces actes insensés. S’attaquer à des personnes réunies en prière dans un lieu de culte, quelle que soit la religion, est un acte destructeur de l’humanité et une négation de Dieu.

De même les autorités catholiques, comme le souligne le Cardinal Vingt-Trois, rappellent que les musulmans ne sont pas nos ennemis. Les difficultés en Irak ou ailleurs, ne viennent pas de conflits inter-religieux mais ont une origine politique, que les gouvernants ont la responsabilité de faire avancer : le respect de la liberté de conscience, le respect de la liberté religieuse. Des tendances actuelles veulent rendre les religions responsables des conflits qui existent dans le monde. Il s’agit d’une instrumentalisation des religions au profit de la volonté de puissance de certains.

Ne nous laissons pas piéger par la peur. Continuons de tisser là où nous sommes, au cœur même des difficultés rencontrées, des liens de fraternité, de paix, avec les croyants des autres religions.

+ Michel SANTIER, Evêque de Créteil

Communiqué de Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes et président de Pax Christi France

Le Synode des évêques pour le Moyen-Orient vient de se terminer. Il représente de toute évidence pour les chrétiens d’Orient un grand appel d’air. Les chrétiens d’Irak en particulier, qui ont tant souffert, pouvaient y trouver un nouvel indicateur d’espérance. Les fruits demandent bien entendu encore à être récoltés. Mais en Irak on était dès à présent fondé à se dire qu’un avenir devient possible sur la base d’un dialogue respectueux entre les religions et une claire reconnaissance par tous des droits de chacun.

Sur cette même terre d’Irak un mieux semblait par ailleurs se manifester pour la population du côté de la stabilité institutionnelle et de la tranquillité sociale.

Et voici que de nouveau c’est l’épreuve ! Les lueurs d’espérance et de vie qui étaient apparues à l’horizon sont ternies par la violence et la mort. Pax Christi France, particulièrement soucieux de la destinée de ses frères irakiens, veut leur dire l’horreur que tous éprouvent devant les nouvelles menées du terrorisme qui une fois de plus touchent cruellement les chrétiens, et pas seulement les chrétiens. Nous voulons exprimer du fond du coeur notre profonde solidarité avec les familles de ceux qui sont morts dans le « massacre » de la cathédrale de Bagdad et avec tous ceux qui aujourd’hui vivent dans la souffrance et l’angoisse.

Il n’est pas possible de se taire quand on tue avec un total cynisme l’espérance d’hommes et de femmes qui n’ont qu’une seule aspiration, vivre dans la paix et l’harmonie leur vie familiale et sociale. Nous dénonçons avec force le nouveau crime qui vient d’être commis à Bagdad et nous demandons à tous les amis de la paix et de la justice de le dénoncer avec nous. Nous remercions vivement Monsieur Mohammed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman et Monsieur Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, de s’être déjà clairement engagés dans ce sens là et d’avoir condamné sans équivoque le dévoiement de la religion musulmane par des courants extrémistes. Ne pourrions-nous pas poursuivre une réflexion commune pour pallier de telles dérives et faire avancer dans ce monde déchiré le dialogue, le respect et la communion.

Une fois encore nous nous tournons vers nos responsables politiques. Ils ont le devoir d’intervenir pour consolider les bases si fragiles de la paix et de la sécurité en Irak, au bénéfice non seulement des chrétiens, mais aussi de tous ceux qui sont menacés et entravés dans le déroulement harmonieux de leur vie quotidienne. La France est, elle aussi, aujourd’hui dans le collimateur de forces violentes. Elle a d’autant plus le devoir d’agir – avec responsabilité – en faveur de ceux qui ont moins que nous les moyens de se défendre.

Ne baissons pas la garde. L’homme continue à souffrir à cause de l’homme. Nous avons donc l’ardente obligation de travailler avec une détermination renouvelée à l’instauration de la justice et de la paix.

+Marc Stenger, Evêque de Troyes, Président de Pax Christi France

A lire également

- Le Conseil Français du Culte Musulman condamne avec force le carnage commis par un groupe terroriste dans l’Eglise Notre Dame du Salut à Bagdad.

- L’objectif de ces fanatiques ne vise qu’à créer la mésentente et l’hostilité entre les Chrétiens et les Musulmans qui, de par le monde, luttent pour une fraternité spirituelle et une éradication profonde de la violence du cœur des hommes (Grande mosquée de Paris)

Prière proposée par l’AED

L’Aide à l’Église en Détresse est une association internationale de droit pontifical, membre associé du Conseil National de la Solidarité des Evêques de France. Elle soutient les chrétiens partout où ils sont persécutés, refugiés ou menacés. L’AED intervient dans 137 pays. www.aed-france.org

Donne la paix à la terre d’Irak
Ô Notre Dame du Perpétuel Secours
Nous confions à ton cœur et à ton amour
Le peuple irakien et l’Eglise de cette terre.

Garde-les de toute injustice,
De toute division,
De toute violence et de toute guerre.
Garde-les de la tentation
Et de l’esclavage de la vengeance.
Sois avec eux !

Aide-les à vaincre le doute par la foi,
La peur par la confiance,
La haine par l’amour.

Ô Mère du Christ,
Sois leur réconfort
Et donne force à tous ceux qui souffrent :
Aux persécutés,
Aux réfugiés.

Donne la paix à cette terre divisée
Et à tous, la lumière de l’espérance.

Prière inspirée de Jean-Paul II





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 03.11.2010 11:32 - Mis à jour le : 01.08.2014 09:31