Accueil > Agenda diocésain
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet 25, 26 et 27 janvier 2013 : journée mondiale des lépreux

Les 25, 26 et 27 janvier 2013, plus que jamais, quelque 25 000 quêteurs bénévoles Follereau tendront la main pour les lépreux afin de collecter une partie des fonds nécessaires pour dépister, soigner, sensibiliser, maintenir des soins de qualité, prévenir les invalidités, appuyer la recherche et aider les handicapés guéris de la lèpre à se réinsérer dans la société.

Plus de 60 années de combats et d’actions menées par la Fondation Raoul Follereau pour éliminer la lèpre dans le monde

- Télécharger le dossier de presse sur le site de la Fondation Raoul Follereau

La lèpre dans le monde

Maladie de la misère et de l’exclusion, la lèpre persiste dans les régions défavorisées où sévissent aussi l’ignorance et la pauvreté, autres lèpres dénoncées par Raoul Follereau et combattues par la Fondation qui porte son nom.

Répartition des nouveaux cas par zones géographiques en 2011 (OMS) :
- Afrique (31 pays) : 12 673
- Amériques (25 pays) : 36 832
- Méditerranée orientale (22 pays) : 4 346
- Pacifique occidental (33 pays) : 5 092
- Asie du Sud-est (10 pays) : 160 132

Le combat de la FRF contre la lèpre

Face au nombre presque constant de nouveaux cas annuels, dont beaucoup souffrent déjà d’invalidités lors du dépistage, la Fondation Raoul Follereau poursuit ses efforts pour garder la maladie sous contrôle, faire baisser le nombre de nouveaux cas, intervenir au plus vite et réduire tout risque de séquelles permanentes invalidantes.

La FRF soutient les efforts des 25 pays qu’elle aide pour réduire davantage la charge de la lèpre, en développant des activités visant particulièrement à :

  • Assurer aux lépreux des soins de qualité
  • Former les personnels soignants
  • Développer des activités de prévention des invalidités et réadaptation physique
  • Appuyer la recherche

Témoignage

L’histoire de Joseph est représentative de celle des lépreux dépistés à temps et qui peuvent s’en sortir.

"J’avais une drôle de tache sur la main, l’infirmier qui passait au village m’a conseillé d’aller au dispensaire. Là, on m’a dit que j’avais la lèpre. J’ai eu très peur parce que cette maladie peut être ter-rible. Le médecin m’a donné un traite-ment, expliqué comment le prendre et m’a demandé de revenir le voir régulièrement. Aujourd’hui, j’ai guéri de la lèpre, je peux cultiver mes champs et nourrir les miens".

Cette association de bienfaisance indépendante, régie par la loi de juillet 1901, à but non lucratif, est autorisée à recevoir dons et legs. Pour tout versement un reçu fiscal vous sera adressé.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 14.01.2013 10:45 - Mis à jour le : 22.01.2013 08:11