Accueil > Actualités > Reportages et photos
Don en ligne

galet 2011 : Rassemblement diocésain du MCR à Montbrison

Le rassemblement diocésain du Mouvement Chrétien des Retraités (MCR)) s’est déroulé à la collégiale Notre Dame à Montbrison mardi 7 juin 2011, en présence de notre évêque Mgr Dominique Lebrun.

Rassemblement diocésain du Mouvement des chrétiens retraités (MCR) Mardi 7 juin 2011 à la collégiale Notre-Dame de Montbrison

Messe de St Marcellin Champagnat) 1 Co 1, 26-30 ; Ps 130 (131) Mt 7, 21-25

Homélie de Mgr Dominique Lebrun

Nous voici sur la montagne … Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus sur la montagne, il leur déclarait (cf. Mt 5, 1-2).

A chaque fois que nous entendons cela, nous savons que nous sommes invités par Jésus à la rencontre avec Dieu qui vient vers nous. Les versets de cet évangile sont ceux de la fête de St Marcellin Champagnat. Il s’agit de la conclusion de ce que nous appelons habituellement le sermon sur la Montagne qui commence par les béatitudes : Bienheureux !

Marcellin Champagnat a construit sa maison sur le Roc. C’est vrai physiquement à l’Hermitage de Saint-Chamond. Ceux et celles qui l’ont redécouvert après sa nouvelle mise en valeur ont pu voir comment la restauration avait laissé volontairement apparent le Rocher.

JPEG - 39.2 ko
Le MCR /© photo M-C Lyonnet

C’est surtout vrai spirituellement. Pour Jésus, construire sa maison sur le Roc, c’est mettre en pratique ce qu’il nous dit : Tout homme qui écoute ce que je vous dis là et le met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a bâti sa maison sur le Roc (Mt 7, 24).

N’est-ce pas ce que vous essayez d’examiner chaque mois, lorsque, en équipe, vous confrontez votre vie à la Parole de Dieu à partir des thèmes qui vous sont proposés ? Cette année, vous avez regardé autour de vous et en vous l’immense trésor que Dieu met à notre disposition : la création, la culture humaine, la santé les biens matériels … mais vous avez aussi constaté que ces biens sont « risqués », ces biens sont fragiles comme la santé –et nous pensons aux absents pour raison de santé comme le P. Charles Fond, hospitalisé- ou bien peuvent devenir mauvais lorsqu’on en abuse comme la propriété ou bien la création elle-même.

JPEG - 45 ko
/© photo M-C Lyonnet

Il ne suffit pas de me dire « Seigneur, Seigneur ! » pour entrer dans le Royaume des cieux ; mais il faut faire la volonté de mon Père (7, 21). Je pourrais ajouter, il ne suffit pas de bien parler dans les réunions d’équipe mais il faut aussi mettre en pratique ce que nous disons.

Cependant, je crois que Jésus nous dit quelque chose de différend. Ce n’est pas une simple leçon de morale. Jésus dit : Il ne suffit pas de me dire « Seigneur, Seigneur », c’est-à-dire, il ne suffit pas de s’adresser à moi comme un thaumaturge ou bien un magicien. Il faut faire la volonté de mon Père, c’est-à-dire il faut entrer en relation avec son Père qui l’a envoyé.

Nous avons en écho, bien entendu, la phrase de Jésus au seuil de son mystère pascal : Père, non pas ma volonté mais ta volonté, non pas ce que je veux mais ce que tu veux. C’est ce que Jésus a appris à ses disciples avec des mots et avec sa vie.

Nous sommes invités par le Fils à devenir des fils. C’est notre plus grande grâce, celle de notre baptême : C’est grâce à Dieu, dit St Paul aux Corinthiens (1, 30), que vous êtes dans le Christ Jésus, qui a été envoyé par lui pour être notre sagesse, pour être notre justice, notre sanctification et notre rédemption.

Il ne s’agit pas de « réussir », il s’agit d’être uni à Jésus car telle est la volonté d’un Père : rassembler ses enfants. Il ne s’agit pas de prophétiser, de chasser les démons, de faire beaucoup de miracles, il s’agit d’être humblement en union avec Jésus. En quelque sorte, fidèles en peu de choses.

Nous sommes réunis dans la collégiale de Montbrison qui est dédiée à Notre-Dame. Et nous sommes dans ce temps particulier, entre l’Ascension et la Pentecôte, où les apôtres sont réunis avec quelques femmes dont Marie, mère de Jésus et avec ses frères (Cf. Ac 1, 14). Je souhaite que nous soyons comme eux, dans l’attente d’un renouveau dans et par l’Esprit Saint.

Lors de l’Eucharistie, vous serez associés par le chant à la prière de l’Epiclèse, prière à l’Esprit Saint pour que le pain et le vin, offrande dérisoire, deviennent le corps et le sang de Jésus ! Remettons enre les mains du Seigneur les trésors de la création que nous avons accueillis durant cette année. Chantons de bon cœur ! Amen.

+ DOMINIQUE LEBRUN

Evêque de Saint-Etienne





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 08.06.2011 15:15 - Mis à jour le : 11.02.2013 12:17