Accueil > Actualités > Reportages et photos
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet 2010 : Mgr Dominique Lebrun en Corée

Retour en images sur la visite de Mgr Dominique Lebrun au Père Christophe Bérard en Corée du Sud du 22 décembre au 3 janvier 2010.

Le père Christophe Bérard, prêtre fidei Donum en Corée, est titulaire d’un visa de professeur adjoint etenseigne à l’université de Séoul. Il porte également la charge de la maison des travailleurs migrants à Iksan.
Monseigneur Dominique Lebrun est allé le voir du 22 décembre au 3 janvier 2010. Un séjour en Asie où il en a profité également pour rendre visite à la famille d’un d’un séminariste vietnamien.

Retour en images sur le séjour de Mgr Dominique Lebrun en Corée
Vous êtes invité à voir l’album photo de Christophe Bérard intitulé : diaporama père Lebrun - photos décembre 2009
JPEG - 27.7 ko
Le thé avec l’évêque de Jeonjou , le père Lebrun et un moine bouddhiste

Marcher au rythme des hommes avec le Christ

Partis avec les Missions étrangères de Paris en 2004, Christophe Bérard a pris le temps durant les deux premières années de sa présence en Corée du sud pour s’imprégner de la culture asiatique, apprendre la langue, les codes cultures et se fondre dans le paysage en tissant des liens d’amitié réels. "Il faut connaître la patience du Petit Prince pour devenir des amis, des témoins", souligne t-il, "c’est là une de mes convictions fondamentales, il ne suffit pas de proclamer une vérité, encore faut-il s’inquiéter que celle-ci puisse être entendue et quoi de plus vrai que ce chemin d’Émmaüs où l’on reconnaît peu à peu le visage de celui qui marche avec nous".

JPEG - 15.6 ko
Mgr Lebrun et le père Christophe Bérard devant la mer jaune

Des rencontres, source de vie et de foi

A Séoul depuis quatre ans, il donne chaque lundi après-midi, quatre heures de cours de français, "la langue juridique pour le monde asiatique", et une heure de civilisation occidentale où il égrène les grands concepts de l’être, de la Création. Avec une cinquantaine d’étudiants originaires de différents pays d’Asie, il partage du temps en soirée, laissant advenir la confiance, puis le questionnement. "Je présume aussi qu’il se transmet quelque chose dans nos rencontres que je ne maîtrise pas, mais qui est source de vie et de foi. J’en ai la profonde conviction, même si cela me passe par-dessus la tête".

JPEG - 29.9 ko
Mgr Lebrun avec Marc un frère de Taizé et Didier un missionnaire depuis 50 ans en Corée

Religion et politique font souvent bon ménage

Fort de sa pratique de la révision de vie, Christophe Bérard décline quelques signes récents d’une communion spirituelle qui transcende les barrières culturelles et religieuses. Lors du tremblement de terre en Chine, il a organisée une veillée de méditation avec des chants de Taizé entonné par une trentaine d’étudiants. Sympathisants avec ces étudiants chinois, invité à Pékin, ou à Shanghai, il partage les questions que portent les différentes "jeunesses chinoises". Dans les échanges fraternels, religion et politique font souvent bon ménage et cause commune : quelle place à la fidélité à la religion des ancêtres ; quelle place à la liberté et à la conscience personnelle ?

JPEG - 19.1 ko
sVisite et repas à la nonciature

Évangéliser tout en défendant les droits des plus pauvres

Quand le père Christophe Bérard n’enseigne pas, il est aux côtés de l’importante communauté philippine venue travailler en Corée. "Mon premier challenge a été de modifier la perception du travailleur immigré. percevoir l’immigré comme un frère avant de le voir comme un problème à résoudre est un challenge pour l’activité évangélique en Corée" dit-il. Convertir les esprits est une mission, mais aussi, dans l’urgence, défendre les droits de ces "précaires parmi les précaires" dans un pays où l’archi-capitalisme règne en maître.

D’après l’article de Jean-Pierre Jusselme pour Église à St-Étienne n°505

JPEG - 51 ko
Visite du palais impérial





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 19.02.2010 16:27 - Mis à jour le : 17.02.2011 12:09